l’équipe

Henri Alexandre

Formé à l’ENSAD de Montpellier dirigée par Ariel Garcia Valdès il cofonde ensuite en 2013 la Cie Les Fous Masqués avec laquelle il sera sur les routes pendant 5 ans prônant un théâtre populaire itinérant en plein air. Il travail en parallèle avec le Elvis undead club (théâtre de rue), La Cie Bewitched, la Cie des Mangeurs d’Étoiles et participe à de nombreuses fictions radiophoniques pour Radio France. Il rejoint ensuite le Footsbarn traveling Theatre en 2017 et fonde la même année Double Zoo Production. Il anime par ailleurs de nombreux stages et ateliers, notamment pour les réfugiés avec Good Chance Theatre, dans les écoles, collèges et lycées.

Simon Zaderatzky

Diplômé d’un BTS audiovisuel option son, guitariste bidouilleur, mixeur, compositeur et performeur de musique assisté par ordinateur depuis plus de 10ans.

Il commence par de la musique brutale pour s’assagir au fil des années en mettant un peu de côté la musique « dancefloor » pour créer des univers sonore plus complexes et contrastés.

Il est membre du groupe de performance audiovisuel Kontrast, réalise la prise de son, le mixage et la composition musicale du court métrage Rouge Fougère, œuvre du collectif Lillois Machine sauvage.

Raphaël Callandreau

Chanteur, comédien, pianiste, auteur, compositeur, metteur en scène, il crée et interprète depuis toujours des spectacles musicaux, qu’il co-écrit et orchestre pour la plupart : « En passant chez monsieur Gainsbourg », « Une partie de cache-cache », « Les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir », « Coups de Foudre » , « J’suis vert » de Sophie Forte… Il crée ses propres chansons sous le nom de « Raphou », personnage déjanté qui le conduira sur les routes de l’humour.

Il se consacre depuis 2012 exclusivement au théâtre musical, avec la pièce « Naturellement Belle », le trio « Les Divalala », « L’Expérience inédite », « Réponse à une petite fille noirTe », « J’ai mangé du Jacques », « Fausse moustache », « Le Malade imaginaire en la majeur » et enfin « Ego-système », pièce musicale a cappella créée dans le cadre du festival Mises en capsules.

Paul Bouffartigue

Après Après des études de Lettres et d’Histoire, Paul Bouffartigue suit une formation théâtrale à l’École supérieur d’art dramatique de Paris, où il travaille avec, entre autres, Jean-Claude Cotillard et Sophie Loucachevsky. Après sa sortie de l’école en 2006, il travaille comme comédien avec les compagnies Auxenel-Chaplin, Cotillard Cie, Babel 95, Infraktus, Claude Vanessa et Madeleine et joue dans plusieurs court-métrages. Membre fondateur du Théâtre du Sémaphore, il y est alternativement comédien et metteur en scène.

Clara Dumond

Titulaire d’une licence d’études théâtrales, elle se forme ensuite à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq, et continue de suivre divers stages de formation professionnelle à Paris et à Londres. Comédienne, elle a travaillé avec le Théâtre de la Jacquerie, les compagnies Pierre Lamy, Escurial, Babel95, les metteur en scène Julien Feder, Laurent Vacher (Cie du Bredin), Liliane Nataf. En 1999, elle crée le Théâtre du Sémaphore et joue dans ses créations : La petite noce/ Brecht, Adam et Eve /Boulgakov, Faut pas payer/Dario Fo, Comment je suis devenu Youri Gagarine de Toma E, Liubi me ! …

Elle anime régulièrement des ateliers et obtient en 2010 le diplôme d’état d’enseignement du Théâtre. Au cinéma, elle a joué dans Le Voyage du Ballon Rouge de Hou Hsiao Hsien. Elle chante également avec les groupes Miva Boika, Club Face B – Gainsbourg, Clara et les Teapots et les ensembles lyriques Désiderio et Contraste. 

Alessandro Di Giuseppe

C’est par l’Artivisme qu’il arrive sur scène, lanceur d’alerte, clown activiste, barbouilleur antipub, désobéissant, il c’est fait connaître avec son personnage PAP 40 : le Pape de l’Église de la très Sainte consommation. Présent des manifs aux ZAD en passant par les meetings politique dans lesquels il s’était invité, il finira même par se présenter aux élections présidentiels avec 500 voix de mères. On le retrouve dans son One Messe show «  Croissance Reviens ! » ou encore La Cérémonie des Doigts d’Or – Les Oscars du Capitalisme – ou il invite sur scène des personnalités telles que Guillaume Meurice, Benoît Delépine ou encore les époux Pinçon-Charlot. Il est également auteur, compositeur, interprète dans la bande originale du film « Je lutte donc je suis » de Yannis Youlountas avec qui il a également écrit le livre collectif « Que la fête commence ! » en compagnie notamment de l’entarteur belge Noël Godin. Artiste engagé, il a la volonté de sublimer le rire du désespoir en rire de résistance.

Camille Lamy

Après des études d’arts appliqués, elle bifurque vers les arts du spectacle en choisissant la voie du costume. Elle fait ses armes en haute couture dont elle apprécie le travail de création textile et la précision. Elle se spécialise ensuite dans le sur-mesure, principalement dans le théâtre, mais aussi les milieux de la danse et du cirque, approchant les corps singuliers, chacun unique. Les collaborations se fidélisent avec le Théâtre de la Tempête et l’Opéra Comique à Paris, en collaboration étroite avec Hanna Sjödin, créatrice de costumes. Elle déménage dans l’Allier à Hérisson en 2015, lieu d’activité du Footsbarn Travelling Theatre et du Cube; elle s’engage alors avec les compagnies résident alentour et celles de passage. 

Guillaume Riant

Après l’ESAD de Paris sous la direction de Jean-Claude Cotillard il travaille avec le moukden théâtre, mise en scène d’Olivier Coulon Jablonka, chez les nôtres au festival impatience théâtre de l’Odéon. Pierre ou les ambiguïtés, Paris nous appartient, et dernièrement trois songes une pièce écrite par Olivier Saccomano dans le cadre du festival Odyssée en Yveline, CDN de Sartrouville, théâtre du Châtelet.

Il joue le rôle de Meliès dans le cercle des illusionnistes d’Alexis Michalik au théâtre de la pépinière, de la Renaissance et en tournée. Ou encore le cabinet vétérinaire, le vélo de Sofia Freden mis en scène par Édouard Signolet a théâtre ouvert. Avec Babel 95, l’augmentation de Perec, les trois petits vieux qui ne voulaient pas mourir, mise en scène Julien Feder.

Il travaille également à l’écriture et met en scène les spectacles de la compagnie de cirque équestre Azul Bangor. Il est également formateur.